presse

Cap Transactions à la conquête de l’Ouest

Accueil > Presse > Cap Transactions à la conquête de l’Ouest

Le groupe rennais Cap Transactions, présent sur le marché de l’immobilier professionnel depuis une quinzaine d’années, veut rayonner au-delà de la Bretagne. Les ambitions des nouveaux dirigeants sont aussi de gagner des parts de marché sur le segment entreprises.

Deux anciens banquiers bretons, Frédéric Laurent et Alexandre André, des jeunes quadras amis de longue date, ont pris, depuis avril 2021, les rênes du groupe rennais Cap Transactions (33 salariés, 5,5 M€ de CA en 2021), spécialisé dans l’immobilier professionnel dans le Grand Ouest. Frédéric Laurent, ancien directeur de la foncière rennaise Aalto (devenue Aalto Reim) et passé par le Crédit Agricole Ille-et-Vilaine comme chargé d’affaires professionnel, est en charge de l’opérationnel et de la stratégie de développement du groupe. Son associé, Alexandre André, ancien chargé d’affaires professionnel au CIC, est lui davantage positionné sur les sujets RH, recrutement, RSE et marque employeur. Les deux hommes, majoritaires au capital, sont secondés dans les choix stratégiques par trois autres associés : Romain Landois et Jonathan Lelièvre, directeurs de la filiale entreprise et Samuel André, directeur de la filiale finance et courtage.

« Audace et créativité »

Les nouveaux patrons souhaitent donner une nouvelle impulsion au groupe. Début mai, ils ont présenté à leur jeune équipe (des chargés d’affaires pour la plupart, 32 ans d’âge de moyenne), la nouvelle identité graphique de l’entreprise (ainsi qu’un nouveau site web), fruit d’un travail mené par l’agence de communication rennaise We are Blow. « Audace et créativité sont les fondations sur lesquelles nous avons souhaité inscrire cette démarche », commentent les dirigeants. « Nous sommes tous portés par un élan de modernité et d’attractivité », complète Peggy Gautrais, responsable communication du groupe. Cap Transactions, qui aime raconter des aventures humaines derrière les transactions que le groupe opère (plus de 300 chaque année, pour 80 M€ transactés), se veut « résolument tourné vers le client ». « Nous boostons leurs projets pour en faire des succès », prévient Peggy Gautrais.

Nouveau siège social

Cap Transactions, qui a démarré son activité en 2005 sur la négociation de fonds de commerce (restaurants, bars, tabacs presse…) – qui reste un pilier de l’entreprise -, se développe aujourd’hui sur tout le champ de la chaîne immobilière, depuis le conseil jusqu’à la transaction, quels que soient les actifs. La société est solidement implantée sur le marché rennais. Mais Cap Transactions, qui a ouvert des agences sur cinq autres villes de la Bretagne historique (Saint-Brieuc, Lorient, Vannes, Brest, Saint-Malo, Nantes), a des velléités d’étendre sa marque sur d’autres territoires. « Nous visons les départements limitrophes à la Bretagne. D’ici à 2025, nous envisageons d’ouvrir des agences dans des villes moyennes comme Le Mans ou Angers », projette Frédéric Laurent. Cap Transactions souhaite également gagner des parts de marché sur le segment entreprises (bureaux et locaux d’activités), qui participe déjà pour plus de la moitié du chiffre d’affaires du groupe. La réhabilitation de friches industrielles en parc d’activités, comme c’est le cas à Cesson-Sévigné (Ecopôle Sud-Est) ou Pontivy (Morbihan), est un axe de développement pour la filiale entreprises de la société (l’équipe la plus staffée). La PME poursuit par ailleurs son travail « relationnel » et « prospectif » auprès des promoteurs pour être davantage sollicitée sur la partie bureaux. Comme pour signifier sa nouvelle ambition sur le tertiaire, Cap Transactions installera son siège social, en mars 2023, dans un nouvel immeuble situé dans un lieu emblématique et référent pour le marché des bureaux de la métropole rennaise : le Digital Park, à Cesson ViaSilva.

Alexandre ANDRÉ et Frédéric LAURENT
journal des entreprises

JOURNAL DES ENTREPRISES – Baptiste Coupin, 20 MAI 2022

Vous avez dit
Cap Transactions ?

La presse parle de nous !