Pénates et Bercail : se réinventer

Début Mars, les deux établissements ont dû fermer leurs portes suite à l’annonce du confinement. Un coup dur pour les jeunes cuisiniers qui venaient tout juste d’ouvrir leur restaurant Pénates.  Pendant quelques semaines, ils se sont confinés, puis lassés de cette atmosphère pesante, ils ont décidé de se lancer.


C’est ainsi que le 28 avril dernier, Sibylle, Caroline, Pierre et Grégoire transforment le restaurant Bercail situé au 33 de la rue Saint-Melaine, à Rennes, en épicerie, cave, traiteur de producteurs. « Nous souhaitions permettre aux producteurs avec qui nous travaillons de maintenir leur activité. Et il était très important pour nous de garder un contact avec notre clientèle. Nous retrouvons des habitués, qui viennent parfois jusqu’à 3 fois par semaine. C’est super de voir une telle dynamique » précise Grégoire. « Nous avons la chance de travailler depuis nos débuts avec des producteurs locaux avec qui nous entretenons une très bonne relation. C’est pourquoi l’idée d’une épicerie nous paraissait une bonne idée » (l'épicerie a fermé ses portes suite à l'annonce du premier ministre concernant la ré-ouverture des restaurants le 2 juin, le temps d'une nouvelle reflexion pour la réouverture des deux établissements)


Et le mercredi 13 mai c’est au tour du restaurant Pénates de se diversifier, laissant place au service « Snack de nos restaurants » venu s'ajouter à celui de l'épicerie.


L’équipe emprunte le Barbecue smoker, au restaurant Origines et se lance dans l’aventure dans la cour de l’Eclozr, au 1 rue du général Maurice Guillaudot en face de la préfecture (et à quelques pas du restaurant Bercail). Les clients sont au rendez-vous et y retrouvent un air de marché à manger, sous le soleil et dans un cadre verdoyant très agréable.


Mais malgré les sourires sincères derrière les masques et l’accueil des clients toujours aussi chaleureux, une certaine mélancolie résonne dans le discours des jeunes cuisiniers.   « On ne fait pas ça pour gagner de l’argent, nous pensons avant tout au bien-être global de nos clients, salariés, producteurs, fournisseurs… Mais aujourd’hui c’est difficile, notre équilibre financier est fragile et nous ne savons pas à quelle sauce nous allons être mangés début juin. » ajoute Grégoire


« Le marquage au sol, les masques, le plexiglas entre les tables… Tout ça ne fait pas partie de notre ADN. Nous prônons la convivialité, et ouvrir dans ces conditions ne correspond clairement pas à l’âme de nos deux restaurants. Mais nous restons positifs, malgré tout » précise Sibylle.


Positifs, ils le sont. Et pour toujours se réinventer et continuer leurs activités, Sibylle, Caroline, Pierre et Grégoire se sont d’ailleurs unis avec une vingtaine d’autres restaurateurs indépendants de Rennes pour lancer le site tonrestoalamaison.fr. La plateforme solidaire a pour but d’aider les restaurateurs à faire face à la crise économique pesant sur le domaine de la restauration.


« Nous souhaitons remercier infiniment nos clients, qui sont toujours au rendez-vous et qui nous soutiennent malgré le contexte. Nous espérons une réouverture prochaine dans les meilleures conditions pour retrouver cette convivialité qui nous est si importante » conclut la jeune équipe, sourires aux lèvres.


Menu