<span>Actualités</span><br />Nantes : le marché de l’immobilier de bureaux connaît un fort succès

Actualités
Nantes : le marché de l’immobilier de bureaux connaît un fort succès

Nantes : le marché de l’immobilier de bureaux décolle

Très attractive, la métropole nantaise a vu son taux d’emploi augmenter de plus de 6%. Malgré un nombre de bureaux en forte hausse, la demande est très forte et les prix ont tendance à augmenter. Si vous envisagez de louer des bureaux à Nantes hyper centre, voici quelques points de repères chiffrés pour vous faire une idée du marché de l’immobilier de bureaux local.

Le dynamisme de Nantes séduit les entrepreneurs

La ville de Nantes séduit par sa qualité de vie et son dynamisme économique. Cela se traduit par l’arrivée de nombreux habitants et entreprises. Pour accompagner ce développement, de nombreux bureaux y ont donc été construits, redessinant le paysage urbain d’un certain nombre de quartiers : Euronantes, L’Île de Nantes…

Sur les six premiers mois de 2019, la progression du nombre de transactions de bureaux s’est élevée à +11% (125 transactions au total pour 60.000 m², neuf et ancien). Dans le détail, la moyenne des biens loués tourne autour de 480 m² (77% des demandes concernent des biens inférieurs à 500 m²) et la demande est très qualitative, avec une nette préférence pour le centre-ville.

Le nombre de bureaux mis à la vente étant très faible, la plupart des entreprises (80%) louent les bureaux. Depuis deux ans, la demande locative est en constante augmentation.

Demande forte, offre réduite

Compte tenu de l’évolution des transactions, la métropole s’attend à ce que la demande placée atteigne 100.00 m². Ce dynamisme se retrouve également au niveau du taux de vacances qui est aujourd’hui descendu à moins de 3%. L’offre immédiate est restreinte puisqu’elle représente seulement 55.000 m² dont 11% seulement en catégorie A+/A, c’est-à-dire celle recherchée par les sociétés.

Conséquence de cette forte demande et de la rareté de l’offre, les prix à la location constatés sont en forte hausse. Selon CBRE, le loyer moyen se situe autour de 205 €/m²/an contre 180 €/m²/an il y a trois ans. Le loyer « prime », dans le centre-ville, atteint pour sa part les 230 €/m²/an.

Malgré le lancement de plusieurs programmes, le stock de bureaux s’amenuise fortement. Les entreprises ont désormais tendance à se tourner vers les bureaux de seconde main.

Pour en savoir plus:
Coronavirus: l'Etat aide les travailleurs indépendants

Menu