<span>Actualités</span><br />L'immobilier commercial est-il toujours une valeur sûre ?

Actualités
L'immobilier commercial est-il toujours une valeur sûre ?

Est-ce qu'il faudrait investir dans l'immobilier commercial en 2021 ?

Le ralentissement économique provoqué par la pandémie de covid-19 ayant entraîné la chute de la consommation classique et l’explosion du commerce électronique font craindre à certains un effondrement de l’immobilier commercial. Comme nous allons le voir, il n’en est rien puisque les Français continuent à vouloir se déplacer physiquement dans les magasins. Le marché de l’immobilier d’entreprise à Nantes a donc un bel avenir.

Une tendance structurelle de fond soutient le commerce de centre-ville

La demande et la rentabilité des locaux commerciaux de centre-ville sont soutenue depuis plusieurs années par une tendance structurelle de fond qui émane de plusieurs facteurs.

Le premier facteur est lié aux flux démographiques qui drainent de plus en plus de personnes vers les métropoles françaises au détriment des petites villes. La croissance démographique des villes entraîne inévitablement la croissance économique des centres-villes.

Le second est la prise de conscience écologique et l’attitude de plus en plus écoresponsable des citadins. Ceux-ci veulent pouvoir faire leurs courses à quelques minutes en transport ou à pied depuis leur domicile dans des commerces de proximité sans avoir à utiliser la voiture.

De même que de nombreux habitants des villes, notamment chez les jeunes générations, souhaitent bénéficier de commerces de proximité, ils cherchent à consommer plus local.

La restauration et les services à la personne s’inscrivent aussi dans cette logique de consommation à proximité. Comme ce sont des services qui ne sont pas dématérialisables par nature, ils sont voués à perdurer tels quels.

Le confinement comme moteur de l’immobilier commercial en centre-ville

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer en première approche, le confinement a encore renforcé cette volonté de consommation locale qui était déjà une tendance de fond chez de nombreux habitants des villes prêts à payer plus cher des produits locaux de qualité.

Du fait de la limitation des déplacements et de l’obligation de réaliser uniquement des achats « essentiels », de nombreux citadins ont privilégié les commerces de proximité. Ainsi dès le déconfinement, ceux-ci se sont mis à solliciter les services locaux auxquels ils n’avaient plus accès.
Depuis, les commerces de centre-ville semblent fortement bénéficier du redémarrage de la consommation de proximité.

Le commerce de proximité sait se renouveler et s’adapter

Le commerce de centre-ville est un secteur très dynamique et innovant. La mutation de la demande entraîne chaque année l’apparition de nouvelles enseignes et de nouvelles offres, démontrant une capacité d’adaptation exceptionnelle des entrepreneurs.

La période de confinement a permis également à cette créativité de s’exprimer, notamment afin d’apporter des solutions aux clients pour continuer d’assurer le service. Horaires adaptés, drive-in « piéton », livraisons, restauration à emporter ou livrée sont autant de solutions qui ont permis de maintenir l’activité des commerces, entre autres pour ceux qui disposaient déjà d’un site internet et d’outils de commande en ligne.

Un chiffre est intéressant à souligner dans ce cadre. En effet, pendant le confinement, le taux de croissance des ventes en ligne a été proche de 100 % pour les commerces traditionnels tandis que les commerces en ligne n’ont progressé que de 15 %. Cela montre donc qu’il y a une opportunité pour les commerces traditionnels de continuer leur activité commerciale dans leur local commercial tout en profitant des ventes en ligne.

 

Au final, la crise actuelle n’a fait que renforcer une tendance à la consommation locale déjà forte. Elle a même fait accélérer la mutation des commerces traditionnels vers le concept de magasins connectés conservant leurs emplacements physiques comme relais de croissance. Cette mutation devrait être accompagnée par les services publics afin de développer et de renforcer l’attractivité de centres-villes par des aménagements adaptés, notamment au niveau des transports de proximité.

Menu