<span>Actualités</span><br />Les buralistes, des commerçants qui font un tabac !

Actualités
Les buralistes, des commerçants qui font un tabac !

devenir buraliste et acheter un fonds de commerce

Les buralistes sont à la fois commerçants indépendants et préposés de l’administration. C’est l’Etat qui délègue la vente du tabac à ces professionnels, dans le cadre d’un monopole. Une particularité qui explique que la profession commercialise aussi des produits réglementés comme les timbres fiscaux, les jeux de la Française des Jeux et du PMU, ou encore des produits de La Poste (ouverture d’un compte bancaire « Nickel »).

Le premier commerce de proximité de France ne cesse d’innover et accueille chaque jour 10 millions de clients.

Les buralistes, acteurs de leur territoire
Avec 24000 points de vente sur tout le territoire, les buralistes sont partout, de tout temps grâce à des amplitudes horaires larges et regroupent des activités diverses telles que le bar tabac, la presse, les jeux…
Les buralistes sont partout et on les retrouve là où les boutiques désertent les territoires. 40% des buralistes travaillent dans des communes de moins de 3500 habitants.
Ils sont aussi un employeur important avec au total 80 000 personnes qui exercent dans les bureaux de tabac.

Une offre diversifiée chez les buralistes
Les buralistes connaissent une baisse des ventes en volume mais une augmentation de la valeur due à la hausse tarifaire des paquets et des commissions.
Alors les buralistes se réinventent, diversifient leur offre et n’ont jamais été autant investi dans leur mission de proximité et de services car il faut noter que 42% des clients buralistes ne consomment pas de tabac et que 50% des Français y viennent au moins une fois par mois.
Depuis un an maintenant, certains buralistes de Vannes peuvent même proposer le paiement de proximité : un système où le contribuable peut payer ses factures, impôts et amendes en espèces et en carte bancaires, sans limite de plafond, dans les bureaux de tabac.

Le soutien de l’État : le fonds de transformation

Grâce au fonds de transformation, négocié par la Confédération auprès de l’État, les buralistes sont désormais soutenus dans cette mutation et bénéficient d’aides non négligeables (à hauteur de 30% des dépenses ou 40% pour ceux qui bénéficient du complément de remise, plafonné à 33.000 euros).

Un commerce d’«utilité locale »
La communication mise en place par la Confédération se veut aujourd’hui moderne et innovante à l’instar de ses réseaux sociaux, site Internet et de sa marque «commerce d’ utilité locale ». Cela rappelle la proximité d’un commerce à taille humaine et qui participe au service public local (tabac, timbres, poste…).
Car s’il y a une chose à retenir c’est que les buralistes pourraient bien être les commerces préférés des Français !

La profession de buraliste est donc très attrayante car elle associe des valeurs humaines et économiques dans des régions agréables comme Vannes ou Nantes.

Cet article vous a donné envie de vous lancer et d’acheter un bar tabac, d’amorcer une reconversion buraliste ? Nos chargés d’affaires peuvent vous accompagner dans cette démarche. Nous nous occupons de vous trouver le bon fonds de commerce, au bon endroit et de vous accompagner dans vos formations. C’est possible alors n’hésitez pas avec CAP TRANSACTIONS. Contactez nos chargés d'affaires au 02 23 300 440 en mentionnant le code : 4456 !

Menu