<span>Actualités</span><br />INTERVIEW CROISÉE : COMMENT SE PORTE L’IMMOBILIER PROFESSIONNEL SUR LE BASSIN RENNAIS ?

Actualités
INTERVIEW CROISÉE : COMMENT SE PORTE L’IMMOBILIER PROFESSIONNEL SUR LE BASSIN RENNAIS ?

Equipe Cap Transactions Entreprise 35

Spécialistes du marché de l’immobilier professionnel depuis plus de dix ans, deux chargés d’affaires, Jonathan LELIEVRE et Romain LANDOIS, négociateurs seniors de la partie entreprise du Groupe CAP TRANSACTIONS et membres du DCF de Rennes, nous partagent leurs visions du marché immobilier rennais en ce début d’année 2021. Découvrez leur interview croisée.

Comment se porte le marché immobilier rennais face à la crise sanitaire ?

« Je pense que le bassin rennais n’a pas à craindre une crise sur le long terme. C’est un secteur dynamique et porteur qui a encore de belles années devant lui. Appréciée au niveau national, Rennes (3 fois sur le podium dans les classements des meilleures villes en 2020) attire et c’est encore plus vrai aujourd’hui. » Romain Landois

« Il y a certes un ralentissement du marché, on se rend compte que nombreux projets sont reportés à plus tard, mais nous sommes optimismes car de nouvelles opportunités se dessinent. Nouveaux espaces, nouveaux usages : le monde de demain reste à créer. » Jonathan Lelievre

 

Voit-on opérer des évolutions dans les projets ? Notamment en termes de surfaces ?

« On voit clairement un bouleversement dans le marché de bureaux. Les utilisateurs de demain vont avoir un « regard Covid » sur l’offre proposée. Autrement dit, les surfaces ne vont pas être sacrifiées, ce sont les usages qui changent. Les aménagements vont être repensés : moins de m² par utilisateur au profit des espaces communs. Les immeubles de bureaux verront leur conception redéfinie : plus de flex office, espaces extérieurs type « campus », matières et climatisations plus saines… » Romain Landois

« A son tour, le marché des locaux d’activités n’est que très peu impacté par la crise que l’on vit. C’est un marché dynamique et porté sur l’acquisition, même post Covid. Point de vigilance malgré tout auprès des investisseurs : attention à l’achat en blanc ! Le marché étant davantage prisé par des propriétaires occupants, la mise en location peut s’avérer plus compliquée, notamment pour les petites surfaces. Il faut veiller à pouvoir assurer un portage financier suffisant avant de se lancer, ce qui nécessite souvent l’avis d’un professionnel. »  Jonathan Lelievre

 

En quoi faut-il être particulièrement attentif lors d’un nouveau projet immobilier en cette période si particulière ?

« Pandémie ou pas, un projet immobilier est toujours un enjeu important qu’il convient de mûrement réfléchir. Il faut prendre le temps bien étudier le marché, l’environnement et le bien. Gardons à l’esprit qu’un bien immobilier, c’est plusieurs moment-clefs : l’achat, le temps d’occupation, la gestion et enfin la revente… » Romain Landois

« Pour l’achat, il faut être attentif à l’élaboration de son dossier de financement et ses capacités de remboursement. Nous constatons que l’exigence des banquiers s’est renforcée sur les conditions d’accès au crédit. Il est donc important de rencontrer le plus rapidement possible un professionnel, notamment un courtier qui vous aidera à monter un dossier de qualité pour vous accompagner auprès des banques. Chez CAP TRANSACTIONS, nous avons intégré ce service complémentaire via la filiale Finance et Courtage, qui vous accompagne afin de mener à bien votre projet. »  Jonathan Lelievre.

Menu