<span>Actualités</span><br />Interview Confinement - Portrait de François LE BORGNE, dirigeant de ELECPHONE

Actualités
Interview Confinement - Portrait de François LE BORGNE, dirigeant de ELECPHONE

François LE BORGNE, dirigeant de ELECPHONE - Confinement

Cette semaine, la team communication de CAP TRANSACTIONS a souhaité prendre des nouvelles de ses clients. Au fil des semaines prochaines, vous découvrirez des femmes et des hommes à la tête d’entreprises, de commerces et vous percevrez leur sentiment face à la situation exceptionnelle que nous traversons tous.

Portrait de François LE BORGNE, dirigeant d'ELECPHONE

Elecphone est une entreprise d’installation électrique dans le domaine tertiaire dirigée par François Le Borgne depuis 2013.
Les chargés d’affaires de CAP TRANSACTIONS ont installé l’entrepreneur et ses huit salariés, dans des nouveaux locaux il y a un an, rue des Charmilles à Cesson-Sévigné.

Le 17 mars dernier, suite à l’allocution d’Emmanuel Macron, l’entreprise a cessé son activité à 12h00. François Le Borgne confie avoir remplit sa voiture de ses dossiers et classeurs et avoir préparé son confinement strict au regard des préconisations nationales en réorganisant un bureau chez lui. Un peu surpris de l’action soudaine de leur chef d’entreprise, les salariés se sont pliés à cette réorganisation. « Il fallait réagir vite et prendre ses responsabilités en tant qu’entrepreneur pour protéger mes salariés. Les chantiers ont donc été interrompus dans la matinée. »

Pendant les trois premières semaines, François Le Borgne s’est donc strictement confiné. Ce n’est que depuis peu, qu’il revient petit à petit au bureau pour gérer ses affaires courantes et commencer à réorganiser le travail. « Nous sommes en train de faire un inventaire de nos chantiers pour éventuellement, si la situation sanitaire s’améliore, redémarrer une activité partielle à la fin avril », envisage le chef d’entreprise. « Nous ne reprendrons cependant que sous certaines conditions comme par exemple ne pas intervenir sur un chantier en même temps qu’une autre entreprise et bien sûr mettre à disposition de nos salariés des équipements de protection tels que masques et gels hydroalcooliques. »

Soucieux de ses équipes et de la pérennité de son entreprise, François Le Borgne avoue que la décision d’arrêter temporairement l’activité de son entreprise n’a pas été une décision facile à prendre mais il est confiant et assure qu’il mettra tout en œuvre pour assurer une activité sur le long terme, car selon lui : « ce n’est pas la reprise qui sera le plus dure car nous avons des chantiers en suspens à honorer mais ce sera sur le moyen terme que nous devrons remplir les carnets de commandes. ».

Avec une telle sérénité et professionnalisme, François LE BORGNE saura rebondir et cela nous apprend que la solidarité devra perdurer entre les acteurs économiques. « Nous ne sommes pas les plus à plaindre dans cette crise et mes pensées vont vers ceux qui se battent contre le virus. Il faut relativiser », conclue-t-il sur une note d’optimisme

Menu