<span>Actualités</span><br />Impôts : réduire son imposition sur la location de bureaux

Actualités
Impôts : réduire son imposition sur la location de bureaux

Location de bureaux, réduire son imposition de location

En France, l’imposition sur la location d'un bureau est calculée sur la base de l’imposition des Biens Industriels et Commerciaux.

Elle dépend donc du régime fiscal applicable. Comment choisir le meilleur régime pour payer moins d’impôts dans le cadre d’une location de bureaux à Nantes ? Voici quelques exemples.

Investir dans l’immobilier commercial : un choix rentable

Bureaux, parkings, hangars, locaux commerciaux… De nombreuses entreprises investissent dans les biens immobiliers. Louer des locaux commerciaux peut en effet s’avérer assez intéressant : le choix est large et le rendement locatif est souvent plus du double de celui des logements nus (6 % minimum contre 3 % minimum) et les faibles taux d’intérêt sur l’achat immobilier encouragent également ce type d’investissement.



Le seul inconvénient notoire est la rigidité du bail commercial (c’est un bail quasiment illimité) lorsqu’on est bailleur et que l’on se lance dans la location de bureaux.

Aussi, bien souvent, les entreprises résolvent ce problème d’une manière très simple : elles sont leur propre locataire ! Ceci est possible par exemple quand le local est la propriété du chef d’entreprise et de ses associés ou proches, à titre individuel, qu’ils soient constitués en SCI ou SNC.

Faire de la location de bureaux en SCI ou SNC

1/La SCI
Acheter un local commercial ou bureau sous le régime d’une SCI consiste à créer une Société Civile Immobilière à plusieurs pour acheter les murs, qui sont ensuite loués à une entreprise. C’est la fiscalité d’un achat direct qui s’applique.

Les revenus fonciers issus de la location de bureaux seront alors répartis entre les associés de la SCI et les plus-values éventuelles considérées comme des plus-values immobilières privées. Si la SCI loue les locaux équipés (pour les besoins de l’activité de l’entreprise locataire), fiscalement le bailleur sera assimilé à un commerçant. C’est la solution généralement adoptée par les SNC.

2/ La SNC
Acheter un local en Société en Nom Collectif (SNC) permet de définir clairement la hauteur de la responsabilité des associés, solidaires, en cas de dettes. Les associés de la SNC sont des commerçants d’un local équipé et/ou meublé, qui achètent un bien immobilier, réalisent éventuellement des travaux de rénovation ou de mise aux normes, équipent le local et le louent à une entreprise qui va l’exploiter.

Le bailleur peut donc récupérer la TVA sur les équipements, les travaux (et l’achat s’il s’agit d’un local construit ou neuf !) La SNC peut par ailleurs déduire un certain nombre de frais, comme les frais de mutation de son exercice, les intérêts… La plus-value professionnelle est exonérée selon certaines conditions, car la location de bureaux équipée est assimilée à une prestation de services.

Pour en savoir plus:
Le guide de la sous location de bureaux
Comment choisir un type de bail ?
Calcul de l'imposition pour la location de bureaux
Le coworking est en plein essor

Menu