<span>Actualités</span><br />Assurance perte d’exploitation et COVID-19

Actualités
Assurance perte d’exploitation et COVID-19

Assurance perte d’exploitation et COVID-19

L’assurance de perte d’exploitation pour un commerçant verse à celui-ci des indemnités quand après un sinistre, il n’est plus en mesure d’opérer normalement son activité, de dégager un chiffre d’affaires et de payer ses charges.

Avant d’effectuer l’achat d’un commerce à Rennes, il est primordial de bien saisir les applications et les limites de l’assurance des pertes d’exploitation.

L’épidémie de COVID-19 est-elle prise en charge par les assureurs dans le cadre de l’assurance perte d’exploitation ?

Avec la crise du COVID-19 et le confinement qui a poussé de nombreuses petites et moyennes entreprises a cessé toute activité pendant deux mois, nombreux sont les professionnels qui comptaient sur leurs assureurs pour les indemniser ne serait-ce qu’un minimum pour compenser les pertes liées à l’arrêt de leur activité.

Cependant, les assureurs ne versent des indemnités de perte d’exploitation seulement en cas de sinistre grave qui aura pour conséquence d’interrompre l’activité. Dans les sinistres graves on retrouve les incendies, la foudre et les explosions, les accidents dus aux installations et appareils électriques, les dégâts des eaux ou encore les catastrophes naturelles, mais les épidémies et pandémies ne sont pas considérées comme sinistre et ne permettent pas aux assurés d’être indemnisés peu importe les pertes auxquelles ils font face.

Que faire si votre assureur refuse d’indemniser votre perte d’activité ?

Pour un grand nombre d’assureurs, l’épidémie de COVID-19 ne peut pas être considérée comme sinistre grave pouvant interrompre une activité commerciale, tout simplement car elle n’entraîne pas de dommages matériels préalables. Cela ne signifie pas pour autant que toutes les assurances refusent catégoriquement l’indemnisation de leurs clients qui ont subi une perte d’exploitation de leur activité.

Si vous êtes dans cette situation, assurez-vous premièrement que votre contrat d’assurance prend bien en charge la perte d’exploitation, qui n’est pas une clause obligatoire. Avec l’aide d’un expert-comptable si nécessaire, tablez la valeur de votre perte d’exploitation pendant la période où vous n’avez pas pu exercer. Enfin, formulez la déclaration de votre sinistre par demande écrite auprès de votre assureur, par recommandé avec accusé de réception.

Pour en savoir plus:
Habiter un local commercial, une bonne option ?

Menu