<span>Actualités</span><br />5 milliards d'euros de l'État pour aider la Bretagne

Actualités
5 milliards d'euros de l'État pour aider la Bretagne

L'État français a débloqué plus de 5 milliards d'euros d'aides rien que pour la Bretagne. Une aubaine pour la relance économique.

La Bretagne va recevoir le soutien de l’Etat sous forme d’aides pécuniaires très importantes. C’est une initiative très bien reçue par les nombreux acteurs économiques de la région, lesquels redoutent les effets délétères du second confinement sur leur chiffre d’affaires. Grâce à ces aides, l’État entend bien sauver les entreprises de la Bretagne, ce qui devrait rassurer les détenteurs de fonds de commerce à Nantes.

Une aide qui se décline de plusieurs façons

De nombreuses aides ont été mises en place pour faire face à la crise sanitaire et les acteurs économiques ne sont pas toujours au courant de celles-ci. Par exemple, une aide pouvant aller jusqu’à 10 000 € est prévue pour les entreprises de moins de cinquante salariés qui sont fermées administrativement. À cette somme s’ajoute la prise en charge par l’État de l’intégralité des charges salariales.

Comme le député LREM Florian Bachelier l’a rappelé, l’engagement de l’État depuis le mois de mars a été à hauteur de 5 milliards d’euros pour la Bretagne. Cela représente 1 600 € par habitant de la région. Au total, ce sont plus de
600 000 salariés de 61 000 entreprises bretonnes ont pu bénéficier du chômage partiel.

Les dispositifs d’urgence et les aides concrètes déployés par l’État pour la Bretagne ont également pris la forme de fonds de solidarité qui ont aidé plus de 70 000 commerçants, indépendants et entreprises à hauteur de 232 millions d’euros.

Depuis mars, et rien qu’en Ille-et-Vilaine, ce sont plus de 1 900 prêts bancaires pour un montant total de 105 millions d’euros qui ont été accordés à des professionnels par le Crédit Agricole et garantis par l’État.

De même, plus de 5 000 crédits ont été mis en pause. Ainsi, pour les entreprises, il y a eu 400 prêts accordés et garantis par l’État pour un montant de 325 millions d’euros et environ un millier de pauses sur les crédits.

Une aide à la mise en place de solutions dématérialisées

Le Crédit Agricole permet également la mise en place de solutions numériques afin de maintenir une activité pendant le confinement. Parmi les services, on retrouve la fourniture d’un terminal de paiement mobile, le paiement à distance avec un smartphone, la création facilitée d’un site internet d’e-commerce et la sécurité en matière d’e-transactions, etc.

L’objectif de la banque est d’apporter une attention particulière aux commerçants, agriculteurs, professionnels et entreprises fragilisées par la crise sanitaire et pouvant rencontrer ponctuellement des difficultés.

De même, les chambres de commerce et de l’industrie (CCI) mettent à disposition des outils pour promouvoir le numérique de proximité ». À cet effet, le CCI d’Ille-et-Vilaine propose un kit numérique et un accompagnement personnalisé aux 3 200 entreprises commerciales du département.

En savoir plus :
Guide de la sous-location d'un fonds de commerce
Fonds de commerce : les diagnostics obligatoires

Menu